bonjour, mes amis!

Introduce yourself to the rest of us!
User avatar
Chantefleurie
Posts: 81
Joined: Sat Sep 19, 2015 3:39 pm
Location: The realm of forgotten words

Re: bonjour, mes amis!

Postby Chantefleurie » Tue Dec 01, 2015 8:42 pm

Ilargi wrote:Quand j'ai commencé à étudier le français et l'allemand, j'ai profité des chansons de Disney pour améliorer ma prononciation, apprendre le vocabulaire, etc. Maintenant, c'est Les misérables. :D


C'est l'opposite pour moi. Quand j'ai commencé étudier le français je le détestais, et je ne voulais jamais l'écouter. :D Mais après quelques ans, j'ai s'emthusiasmé. Mon français dehors l'école a commencé avec Notre Dame de Paris, et après ça - Les Misérables. Ces derniers mois j'ai aussi a regardé deux ou trois films en français que je déjà connais en autres langues.

Ilargi wrote:Les chansons en anglais ne sont pas trop heureuses, bien sûr, mais il me semble qu'en français elle sont plus sombres, plus fatalistes, je ne sais pas très bien comment le dire.


Plus lourdes, peut-être? Plus sans espoir? Je n'ai pas écouté à tous les chansons en français, mais dans l'anglais je sens un ton qu'il y aurait une autre chance, que tout sera bien malgré la tragedie. Et ce n'est pas la verité.

jolybean wrote:"Oh," disait Joly, "on doit battre pour la santée du progrès! Ça va être horrible si le progrès est malade!"
Tout les amis soupirent. "Bon, Joly. On va chanter au santée du progrès."
La diagnose d'Enjolras: trop de la monarchie.
Joly: "Alors il faut eradiquer la monarchie! Ça pourrait être contagieux!" (Et c'est comme ça que Joly a décider participer à la barricade)

Okay, il faut que j'écrive ce fic maintenant!


Je n'aime pas des fics, mais si tu l'écrivas, je le lirai. :) C'est génial!

jolybean wrote:Oh, c'est splendide! Lisant les paroles que tu as relié, j'aime le français encore plus. Pourquoi est-ce qu'il y a multiple versions des paroles? Les paroles anglaises ont seulement des petit changements, et j'aurais pensé que les françaises soient le même (je ne sais pas si ces conjugations sont corrects?)


(je pense que tout est corret, mais je me perds tout le temps dans les conjugations!)

Je ne suis certaine, mais j'ai lis quelque part que on a traduit les paroles en anglais avant qu'ils ont joué Les Mis en français, et a ce cause on a change quelques chansons françaises pour resembler plus des chansons anglaises... ou quelque chose comme ça. Jusqu'à tu a parlé aux paroles de Souviens-toi, j'ai pensé que Volonté du Peuple est la seule chanson avec deux versions. Dans un version, le premier couplet est "Nous ferons un barricade, le symbole d'un ére qui commence", et dans l'autre il est "Il faut gagner dans la guerre notre sillons à labourer". Peut-être il y ont des autres chansons avec paroles differents! :shock:

jolybean wrote:Lorsqu'en ajoutant ton age à mon age
Nous ne comptions pas quarante ans à deux


Ces mots capturent vraiment le sentiment miserable de Les Mis. Je veux vraiment les écouter en direct!


Oui, exactement! C'est le sentiment que les Amis sont trop jeunes, et trop naïfs, trop idéalistiques. On ne veut pas qu'ils mourront. Ce fait de peine.

jolybean wrote:
Chantefleurie wrote:Mais dans le 2012 ils ont coupé la moitié de la chanson, et la meilleure moitié aussi!


Ah, les sentiments ExR. Je ne pardonne jamais Tom Hooper pour couper le couplet de George Blagden!


Pour moi, la chose principale n'étail pas E&R mais la sentiment d'un peur de mourir. Grantaire chant aux doutes des Amis. Il articule le peur qu'on ne vivra pas, et que tous leurs essais - la barricade, les sacrifices, les tueries - était pour rien. Grantaire pose la question, et les autres donnent une réponse. Mais dans le 2012, il n'y a pas un question, donc le réponse perd son sentiment.
C'est tellement mystérieux, le pays des larmes. ~Le Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry

Ilargi
Posts: 64
Joined: Tue Oct 27, 2015 4:42 pm

Re: bonjour, mes amis!

Postby Ilargi » Wed Dec 02, 2015 10:27 am

jolybean wrote:
Ilargi wrote:
Chantefleurie wrote:jolybean wrote:
"Oh," disait Joly, "on doit battre pour la santée du progrès! Ça va être horrible si le progrès est malade!"
Tout les amis soupirent. "Bon, Joly. On va chanter au santée du progrès."


La diagnose d'Enjolras: trop de la monarchie.

Joly: "Alors il faut eradiquer la monarchie! Ça pourrait être contagieux!" (Et c'est comme ça que Joly a décider participer à la barricade)


Okay, il faut que j'écrive ce fic maintenant!


Il faut que je le lise! :lol:

Chantefleurie wrote:Ilargi wrote:
Les chansons en anglais ne sont pas trop heureuses, bien sûr, mais il me semble qu'en français elle sont plus sombres, plus fatalistes, je ne sais pas très bien comment le dire.


Plus lourdes, peut-être? Plus sans espoir? Je n'ai pas écouté à tous les chansons en français, mais dans l'anglais je sens un ton qu'il y aurait une autre chance, que tout sera bien malgré la tragedie. Et ce n'est pas la verité.

C'est ça peut-être, qu'elles n'expriment pas autant d'espoir.

Chantefleurie wrote:jolybean wrote:
Chantefleurie wrote:
Mais dans le 2012 ils ont coupé la moitié de la chanson, et la meilleure moitié aussi!


Ah, les sentiments ExR. Je ne pardonne jamais Tom Hooper pour couper le couplet de George Blagden!


Pour moi, la chose principale n'étail pas E&R mais la sentiment d'un peur de mourir. Grantaire chant aux doutes des Amis. Il articule le peur qu'on ne vivra pas, et que tous leurs essais - la barricade, les sacrifices, les tueries - était pour rien. Grantaire pose la question, et les autres donnent une réponse. Mais dans le 2012, il n'y a pas un question, donc le réponse perd son sentiment.

Pour moi, les sentiments ExR sont aussi importants. Je suis d'accord avec toi, Chantefleurie, que Grantaire pose la question, parce qu'il ne croit pas à cette lutte, mais un aspect important de ce personnage c'est sa relation avec Enjolras, car si Grantaire est là, à la barricade, c'est pour lui (et on peut interpréter cette relations de plusieurs façons, bien sûr, mais on ne peut pas nier l'importance d'Enjolras dans la vie de Grantaire).

J'espère que Tom Hooper nous donnera la version complète du film un jour! Il y a tant de choses qu'on n'a pas vues!

User avatar
Chantefleurie
Posts: 81
Joined: Sat Sep 19, 2015 3:39 pm
Location: The realm of forgotten words

Re: bonjour, mes amis!

Postby Chantefleurie » Thu Dec 03, 2015 6:57 pm

Ilagri wrote: Pour moi, les sentiments ExR sont aussi importants. Je suis d'accord avec toi, Chantefleurie, que Grantaire pose la question, parce qu'il ne croit pas à cette lutte, mais un aspect important de ce personnage c'est sa relation avec Enjolras, car si Grantaire est là, à la barricade, c'est pour lui (et on peut interpréter cette relations de plusieurs façons, bien sûr, mais on ne peut pas nier l'importance d'Enjolras dans la vie de Grantaire).


Oh, je pense que ExR est très important, beau, et profond. C'est une des mes interactions favoris... dans le livre. Mais il n'est pas là dans le film, ou la musicale. Pour moi, ExR commence avec une tâche et des dominoes. La musicale a quelques indices à une relation, mais elle n'esr pas assez compliquée, assez profonde. Elle même n'est pas correcte! Et Enjolras espécialement n'est pas vrai. Dans la musicale, il semble qu'il est un enseignant des élèves problèmatiques, qui doit les berger tout le temps. Et dans cette chanson, it berge les doubtes de Grantaire au chemin correct. Alors j'aime le sentiment de peur en anglais, et la lyrique poèsie et la characteur de Grantaire dans les versions françaises, mais je pense qu'on n'a pas beaucoup de ExR dans rien de version (je pense que la grammaire est horrible. Suggestions pour corriger?)

Je n'aime pas ExR dans le film, et dans cette chanson particulairement. Donc ce n'est pas la chose que je manque dans la chanson coupée.


J'ai une question pour vous. Hier j'ai écouté pour la premier fois à "Seule devant ces tables vides", et je ne peux pas comprendre une phrase: "Il est de deuils que l'on garde / quand tous les chagrins sont mort". Au début, j'ai pensé que ce signifie "it is the grief that one keeps when all those who we grieve for are dead", mais ce n'est pas correct avec la grammaire, et la dictionnaire ne traduit pas "chagrin" comme ça. De tout façon, c'est une belle phrase.
C'est tellement mystérieux, le pays des larmes. ~Le Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry

Ilargi
Posts: 64
Joined: Tue Oct 27, 2015 4:42 pm

Re: bonjour, mes amis!

Postby Ilargi » Fri Dec 04, 2015 10:20 am

Chantefleurie wrote:
Oh, je pense que ExR est très important, beau, et profond. C'est une des mes interactions favoris... dans le livre. Mais il n'est pas là dans le film, ou la musicale. Pour moi, ExR commence avec une tâche et des dominoes. La musicale a quelques indices à une relation, mais elle n'esr pas assez compliquée, assez profonde. Elle même n'est pas correcte!

Je doute qu'on puisse dire que la relation n'est pas correcte. J'ai mon opinion sur elle, mais j'en ai lu beaucoup d'autres et, même si je ne suis pas d'accord, quelques-unes son logiques et pourraient être correctes.
Pour moi, dans le livre, ExR commence dans la même description de Grantaire. Il est vrai qu'il n'y a pas assez de temps pour approfondir dans le film ou la musical, mais dans la plupart des versions on peut voire des détailes. Moi, je n'aime pas beaucoup quand Enjolras semble très amical envers Grantaire dans "Red & Black" ou "Do you hear the people sing", parce que, à mon avis, ils ne sont pas des amis. Par contre, j'adore leur réconciliation dans "Drink with me": c'est la dernière chance pour montrer qu'il existe quelque chose de spécial entre les deux, car dans le musical Grantaire ne peut pas se réveiller et crier "Vive la république!" comme dans le livre.

Chantefleurie wrote: Et Enjolras espécialement n'est pas vrai. Dans la musicale, il semble qu'il est un enseignant des élèves problèmatiques, qui doit les berger tout le temps.

Je ne le vois pas comme ça. Malheureusement, il est vrai que dans la musical on ne connaît pas très bien les Amis, mais ils ne me semblent pas des étudiants immatures qu'ont besoin de quelqu'un qui leur dise quoi faire. Enjolras est le leader, bien sûr, et les autres le suivent, mais c'est parce qu'ils sont d'accord avec lui et partagent ses objectifs, pas parce qu'ils aient besoin d'un enseignant.

Chantefleurie wrote:mais je pense qu'on n'a pas beaucoup de ExR dans rien de version (je pense que la grammaire est horrible. Suggestions pour corriger?)

Moi, je dirais "dans aucune version". :wink:

Chantefleurie wrote:Je n'aime pas ExR dans le film, et dans cette chanson particulairement.

Moi, je l'adore! Comment Grantaire regarde Enjolras sans qu'il se rende compte! :) Et j'aimerais voir la chanson complète!

Chantefleurie wrote:J'ai une question pour vous. Hier j'ai écouté pour la premier fois à "Seule devant ces tables vides", et je ne peux pas comprendre une phrase: "Il est de deuils que l'on garde / quand tous les chagrins sont mort". Au début, j'ai pensé que ce signifie "it is the grief that one keeps when all those who we grieve for are dead", mais ce n'est pas correct avec la grammaire, et la dictionnaire ne traduit pas "chagrin" comme ça. De tout façon, c'est une belle phrase.

C'est un vers assez bizarre. Je vais t'expliquer mon interprétation, mais j'ai peut-être tort, parce que ce n'est pas ma langue maternelle.
Voilà la definition de la troisième acception de "chagrin" qu'on trouve au Petit Robert: peine ou déplaisir causé par un évènement précis. Il donne comme exemple "chagrin d'amour". "Deuil" a plusieurs significations, toutes en relation avec la mort, la première étant: Douleur, affliction que l'on éprouve de la mort de qqn et aussi processus psychique par lequel une personne parvient à se détacher de la personne disparue, à donner du sens à cette perte. Par conséquent, je dirais que "deuil" est plus profond que "chagrin". Dans cette chanson, cela peut signifier que même si Marius n'a plus de chagrins (les chagrins sont morts, parce qu'il est heureux dans sa vie maintenant), il a encore un deuil pour la mort de ses amis, il sent encore la douleur parce qu'ils ne sont pas là avec lui et il n'y peut rien faire.
Désolée, je ne sais pas si je t'ai éclairci un peut le vers ou si je t'ai plus confondue. :oops:

User avatar
Chantefleurie
Posts: 81
Joined: Sat Sep 19, 2015 3:39 pm
Location: The realm of forgotten words

Re: bonjour, mes amis!

Postby Chantefleurie » Sat Dec 05, 2015 2:30 am

Ilargi wrote:Je doute qu'on puisse dire que la relation n'est pas correcte. J'ai mon opinion sur elle, mais j'en ai lu beaucoup d'autres et, même si je ne suis pas d'accord, quelques-unes son logiques et pourraient être correctes.


Pardonne-moi si c'était un peu sévère - je n'ai pas voulu dire qu'il y a une seule correct relation ou interprétation, seulement que ExR dans le film/musicale n'est pas la même que le livre, et est très différente de ma perception de cette relation. Pour moi, la musical semble un traduction d'un traduction, ou la deuxieme prend toutes les éléments changées de la prémiere, mais très peu de l'originale. Les aspects qui (selon moi) sont sécondaires ont agrandiés, et les aspects qui ont l'essence de la relation sont ignorés. Par conséquent ils me semble faux; ce n'est pas le relation que je sais et aime.

[I'm sorry if that came across the wrong way - you can probably tell that my vocabulary isn't as developed as I would like it to be, and occasionally I end up saying something that doesn't even sound true when I read it for lack of a better phrasing. I didn't ever intend to imply that my take on ExR is the only "correct" one, just that the one presented in the musical doesn't feel right to me.]

Ilargi wrote:Pour moi, dans le livre, ExR commence dans la même description de Grantaire.


Ah oui, c'est ça. C'est vrai pour plupart des personnes. Moi, j'était impatiente, et je n'ai pas lu cette section. J'ai regretté mon choix quand j'ai appris plus aux Amis, et je suis revenu a leur description. Et quand je pense à lui, tu as raison - ce seulement dans ma tête que l'incident avec les dominoes sont le plus remarquable. :oops:

Ilargi wrote:Il est vrai qu'il n'y a pas assez de temps pour approfondir dans le film ou la musical, mais dans la plupart des versions on peut voire des détailes. Moi, je n'aime pas beaucoup quand Enjolras semble très amical envers Grantaire dans "Red & Black" ou "Do you hear the people sing", parce que, à mon avis, ils ne sont pas des amis. Par contre, j'adore leur réconciliation dans "Drink with me": c'est la dernière chance pour montrer qu'il existe quelque chose de spécial entre les deux, car dans le musical Grantaire ne peut pas se réveiller et crier "Vive la république!" comme dans le livre.


Moi aussi, je n'aime pas quand Enjolras est très amical. Mais je aussi n'aime pas le côté de la relation entre Enjolras et Grantaire qu'on voit dans la musicale. L'attitude d'Enjolras me semble plus sévère, moins tolérant, presque agacé. Je pense qu'il pense que Grantaire puisse être quelque chose de plus, mais il était désappointé fois après fois, et il l'a presque laissé [he gave up on Grantaire - however you say that]. Grantaire est comme un petit chien qui est prêt à tout pour l'affectione, attention, et acceptance de son humain préféré. Et en général, Enjolras a un charisme plus fort qu'il a dans la musicale, malgré les vêtements brillants et l'intensité de ses chansons. Ce n'est pas exactement la faute de les chanteurs, parce qu'on n'est pas capable de placer une rôle si grande dans un scénario si court (comparé à la Brique ;)), même si on peut trouver un acteur qui peut s'égaler la pouvoir internelle d'Enjolras. Mais c'est quelque chose d'autre. Pour finir mes pensées au ExR, le Grantaire dans la musicale simplement n'est pas le Grantaire qui j'aime et pour qui j'ai la pitié, et Enjolras n'est pas l'Enjolras qui j'admire sans fin mais qui est aussi plus sévère (et plus ferme) que les autres amis.

Ilargi wrote:
Chantefleurie wrote: Et Enjolras espécialement n'est pas vrai. Dans la musicale, il semble qu'il est un enseignant des élèves problèmatiques, qui doit les berger tout le temps.

Je ne le vois pas comme ça. Malheureusement, il est vrai que dans la musical on ne connaît pas très bien les Amis, mais ils ne me semblent pas des étudiants immatures qu'ont besoin de quelqu'un qui leur dise quoi faire. Enjolras est le leader, bien sûr, et les autres le suivent, mais c'est parce qu'ils sont d'accord avec lui et partagent ses objectifs, pas parce qu'ils aient besoin d'un enseignant.


Oui, c'est comme il devait être. Pour moi, la chose la plus grande est "Le Café de l'ABC" et "Rouge et Noir". Les paroles comme "Well, Courfeyrac, do we have all the guns? Feuilly, Combeferre, our time is running short. Grantaire, put the bottle down!" - je sais que Enjolras seulement organise tous les tâches, mais si j'écoute sans ce connaissance il semble que les Amis ne veulent pas les faire, et Enjolras essay de les motiver. Comment il veux persuader Marius que l'amour n'est important comparé à la révolution. Et dans la barricade, Enjolras parle pour tous, et on ne voit pas la volonté des tous les combattants de sacrificier leur-mêmes pour son idéal. Donc j'ai un sentiment d'un classe problèmatique et un enseignant qui doit dire tout les temps, "on écoute! faire attention! eh, vous - concentrez!".

Ilargi wrote:
Chantefleurie wrote:mais je pense qu'on n'a pas beaucoup de ExR dans rien de version (je pense que la grammaire est horrible. Suggestions pour corriger?)

Moi, je dirais "dans aucune version". :wink:


Oui, c'est le mot parfait! Merci beaucoup!

Ilargi wrote:
Chantefleurie wrote:Je n'aime pas ExR dans le film, et dans cette chanson particulairement.

Moi, je l'adore! Comment Grantaire regarde Enjolras sans qu'il se rende compte! :) Et j'aimerais voir la chanson complète!


Mais comment Enjolras prend Grantaire aux épaules? Je ne vois pas une réconciliation, parce que dans la musicale je aussi ne vois pas la scission. Il semble plus qu'Enjolras veux calmer et consoler Grantaire, et je ne l'aime pas du tout.

Ilargi wrote:
Chantefleurie wrote:J'ai une question pour vous. Hier j'ai écouté pour la premier fois à "Seule devant ces tables vides", et je ne peux pas comprendre une phrase: "Il est de deuils que l'on garde / quand tous les chagrins sont mort". Au début, j'ai pensé que ce signifie "it is the grief that one keeps when all those who we grieve for are dead", mais ce n'est pas correct avec la grammaire, et la dictionnaire ne traduit pas "chagrin" comme ça. De tout façon, c'est une belle phrase.

C'est un vers assez bizarre. Je vais t'expliquer mon interprétation, mais j'ai peut-être tort, parce que ce n'est pas ma langue maternelle.
Voilà la definition de la troisième acception de "chagrin" qu'on trouve au Petit Robert: peine ou déplaisir causé par un évènement précis. Il donne comme exemple "chagrin d'amour". "Deuil" a plusieurs significations, toutes en relation avec la mort, la première étant: Douleur, affliction que l'on éprouve de la mort de qqn et aussi processus psychique par lequel une personne parvient à se détacher de la personne disparue, à donner du sens à cette perte. Par conséquent, je dirais que "deuil" est plus profond que "chagrin". Dans cette chanson, cela peut signifier que même si Marius n'a plus de chagrins (les chagrins sont morts, parce qu'il est heureux dans sa vie maintenant), il a encore un deuil pour la mort de ses amis, il sent encore la douleur parce qu'ils ne sont pas là avec lui et il n'y peut rien faire.
Désolée, je ne sais pas si je t'ai éclairci un peut le vers ou si je t'ai plus confondue. :oops:


Merci! Je pense que je le comprend maintenant. Il n'est pas aussi poétique que le sens que j'ai invinté, mais il a du sens. :)
C'est tellement mystérieux, le pays des larmes. ~Le Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry

Ilargi
Posts: 64
Joined: Tue Oct 27, 2015 4:42 pm

Re: bonjour, mes amis!

Postby Ilargi » Sat Dec 05, 2015 12:57 pm

Chantefleurie wrote:Ilargi wrote:
Je doute qu'on puisse dire que la relation n'est pas correcte. J'ai mon opinion sur elle, mais j'en ai lu beaucoup d'autres et, même si je ne suis pas d'accord, quelques-unes son logiques et pourraient être correctes.


Pardonne-moi si c'était un peu sévère - je n'ai pas voulu dire qu'il y a une seule correct relation ou interprétation, seulement que ExR dans le film/musicale n'est pas la même que le livre, et est très différente de ma perception de cette relation. Pour moi, la musical semble un traduction d'un traduction, ou la deuxieme prend toutes les éléments changées de la prémiere, mais très peu de l'originale. Les aspects qui (selon moi) sont sécondaires ont agrandiés, et les aspects qui ont l'essence de la relation sont ignorés. Par conséquent ils me semble faux; ce n'est pas le relation que je sais et aime.

Non, pardonne-moi, je crois que moi aussi j'ai sonné trop sévère. :) Je comprends ce que tu veux dire, que la musical ne reflète pas la relation que tu vois dans le livre. C'est qui se passe, à mon avis, c'est qu'il n'y a pas beaucoup de détails sur cette relation dans le livre, alors on peut... non, on doit l'interpréter à notre manière. Et nous sommes toujours satisfaits parce que c'est notre manière et personne ne peut venir nous dire que nous avons tort (Victor Hugo étant mort et ne pouvant pas nous expliquer ses vraies intentions). Dans le livre, il ne faut pas décider, on peut le lire une première fois et penser une chose, le lire une deuxième fois et penser une autre chose... Par contre, pour mettre en scène une musical ou un film, quelqu'un normalement le directeur) doit prendre une décision définitive. Et son interprétation nous est imposée parce qu'on la voit, littéralement. Cette version peut être d'accord avec notre opinion ou pas. Par exemple, je suis sûre que si je réalisais un film, tu ne serais pas d'accord avec mon vision sur ExR et tu ne l'aimerais peut-être pas, et à l'envers. :lol: Quelques personnes partageraient mon opinion et d'autres seront d'accord avec toi. Et encore d'autres ne seront d'accord ni avec toi ni avec moi. Et c'est une de mes choses préférées des Misérables. :D

Chantefleurie wrote:Pour moi, la chose la plus grande est "Le Café de l'ABC" et "Rouge et Noir". Les paroles comme "Well, Courfeyrac, do we have all the guns? Feuilly, Combeferre, our time is running short. Grantaire, put the bottle down!" - je sais que Enjolras seulement organise tous les tâches, mais si j'écoute sans ce connaissance il semble que les Amis ne veulent pas les faire, et Enjolras essay de les motiver. Comment il veux persuader Marius que l'amour n'est important comparé à la révolution. Et dans la barricade, Enjolras parle pour tous, et on ne voit pas la volonté des tous les combattants de sacrificier leur-mêmes pour son idéal. Donc j'ai un sentiment d'un classe problèmatique et un enseignant qui doit dire tout les temps, "on écoute! faire attention! eh, vous - concentrez!"

C'est intéressant. Quand Enjolras organise les tâches dans la musical, je n'ai jamais pensé que les Amis ne voulaient pas les faire. Il me semble toujours un leader, quelqu'un doit organiser le groupe après tout. Ce que je pense vraiment dans ces paroles c'est qu'Enjolras est très stressé et veut se charger de tout. :lol: Même si je ne vois ça dans le livre.
Je crois que les exceptions son Grantaire et Marius. Le premier, cela dépend de la manière où Enjolras prononce "put the bottle down", mais il est clair qu'il ne traite Grantaire de la même façon qu'il traite les autres Amis, mais d'une manière plus brusque. Quant à Marius, je crois que la chanson exprime bien la personnalité d'Enjolras, qui, comme tu as dit, pense que l'amour n'est rien comparé à la révolution et veut en persuader les autres.
Tu as mentionné la barricade. La seule chose que je n'aime pas de l'attitude d'Enjolras là, c'est quand il dit à Valjean qu'il peut faire ce qu'il veut avec Javert, quelqu'un proteste et Enjolras le dit de se taire (ça ne se passe pas dans toutes les versions). Dans le livre, Enjolras demande aux autres s'ils sont d'accord, parce qu'il croit à la démocratie, et changer ça est très grave pour moi.

Chantefleurie wrote:Je ne vois pas une réconciliation, parce que dans la musicale je aussi ne vois pas la scission. Il semble plus qu'Enjolras veux calmer et consoler Grantaire, et je ne l'aime pas du tout.

Encore une fois, cela dépend de la version qu'on voit. Dans la plupart, je vois la scission dans "Red and black", parce qu'Enjolras fait des efforts pour convaincre Marius d'oublier son amourette et se concentrer à la révolutions et Grantaire ne le prend pas au sérieux, mais il s'amuse à animer a Marius, ce qui, du point de vu d'Enjolras, les distrait de c'est qui est vraiment important. Cependant, Grantaire finalement va à la barricade et reste là, il lutte même (contrairement au livre, c'est vrai), et Enjolras l'apprécie.
De toute façon, j'ai vu des vidéos où il n'y a pas de réconciliation. Dans quelques vidéos, Enjolras va consoler Grantaire et celui-ci le repousse, et dans d'autres c'est Grantaire qui regarde tristement Enjolras et celui-ci le tourne le dos avec du mépris.

User avatar
Chantefleurie
Posts: 81
Joined: Sat Sep 19, 2015 3:39 pm
Location: The realm of forgotten words

Re: bonjour, mes amis!

Postby Chantefleurie » Sat Dec 05, 2015 8:43 pm

Ilargi wrote:Non, pardonne-moi, je crois que moi aussi j'ai sonné trop sévère. :) Je comprends ce que tu veux dire, que la musical ne reflète pas la relation que tu vois dans le livre. C'est qui se passe, à mon avis, c'est qu'il n'y a pas beaucoup de détails sur cette relation dans le livre, alors on peut... non, on doit l'interpréter à notre manière. Et nous sommes toujours satisfaits parce que c'est notre manière et personne ne peut venir nous dire que nous avons tort (Victor Hugo étant mort et ne pouvant pas nous expliquer ses vraies intentions). Dans le livre, il ne faut pas décider, on peut le lire une première fois et penser une chose, le lire une deuxième fois et penser une autre chose... Par contre, pour mettre en scène une musical ou un film, quelqu'un normalement le directeur) doit prendre une décision définitive. Et son interprétation nous est imposée parce qu'on la voit, littéralement. Cette version peut être d'accord avec notre opinion ou pas. Par exemple, je suis sûre que si je réalisais un film, tu ne serais pas d'accord avec mon vision sur ExR et tu ne l'aimerais peut-être pas, et à l'envers. :lol: Quelques personnes partageraient mon opinion et d'autres seront d'accord avec toi. Et encore d'autres ne seront d'accord ni avec toi ni avec moi. Et c'est une de mes choses préférées des Misérables. :D


Je ne pourrais pas être plus d'accord. ;) Comme on dit, où il y a deux personnes, il y a tois opinions. :) Et j'ai aussi aime que Victor Hugo n'a pas nous donné tout sur une assiette blanche; c'est-à-dire qu'il y a l'espace pour interpréter. Je peut accepter une variété des interprétations de leur relation, et de leur réconciliation, même si je ne suis pas d'accord. Ma problème ici est que je n'ai pas vu la base de la relation, le développement. Par essence, je ne vois pas la scission (mais je continuerai cette pensée ensuite), et quand je vois la réconciliation, c'est un peu bizzare sans toute l'histoire.

Ilargi wrote:C'est intéressant. Quand Enjolras organise les tâches dans la musical, je n'ai jamais pensé que les Amis ne voulaient pas les faire. Il me semble toujours un leader, quelqu'un doit organiser le groupe après tout. Ce que je pense vraiment dans ces paroles c'est qu'Enjolras est très stressé et veut se charger de tout. :lol: Même si je ne vois ça dans le livre.


Bien sûr, dans le livre les Amis sont très enthusiastiques, et ils seulement ont besoin d'un organisateur pour les coordonner. Et c'est ce que je vois quand je regarde la musicale avec le souvenir du livre. Mais lorsque je la regarde comme une histoire indépendante, comme si je ne sais rien, je vois Enjolras qui est tout seul avec son idée d'une révolution. :D

Ilargi wrote:Je crois que les exceptions son Grantaire et Marius. Le premier, cela dépend de la manière où Enjolras prononce "put the bottle down", mais il est clair qu'il ne traite Grantaire de la même façon qu'il traite les autres Amis, mais d'une manière plus brusque. Quant à Marius, je crois que la chanson exprime bien la personnalité d'Enjolras, qui, comme tu as dit, pense que l'amour n'est rien comparé à la révolution et veut en persuader les autres.


Je peut accepter ça. Mais je croix qu'Enjolras vraiment ne pense pas que l'amour généralement est inférieure aux politiques. Oui, il peut-être ne comprend pas les choix de Marius, mais je pense qu'il veut le convertir dans un sens strictement politique. L'amour de Marius est Napoléon au lieu de Patria - c'est une problème, et on doit l'améliorer. Cosette - c'est une chose éphémère. ;) (Et, après tout, c'est la vie privée de Marius. Enjolras ne dit rien à Musichette. Enjolras voudrait que les Amis serait aussi dévoués comme lui, mais je pense qu'il accept que tout le monde ne rêve pas à révolution tout le temps comme lui.)

Ilargi wrote:Tu as mentionné la barricade. La seule chose que je n'aime pas de l'attitude d'Enjolras là, c'est quand il dit à Valjean qu'il peut faire ce qu'il veut avec Javert, quelqu'un proteste et Enjolras le dit de se taire (ça ne se passe pas dans toutes les versions). Dans le livre, Enjolras demande aux autres s'ils sont d'accord, parce qu'il croit à la démocratie, et changer ça est très grave pour moi.


Je n'ai jamais vu cette version. J'en écoutais, mais je ne voulais pas le croire. Tu as raison, l'autres choses ont petits comparé à celui-ci.

Et je commence à penser que je suis trop sévère à la musicale. Peut-être je dois déjà accepter que la musicale ne sera jamais aussi belle et profond comme le livre, et prendre plaisir aux choses qui se trouvent là. :)

Ilargi wrote:
Chantefleurie wrote:Je ne vois pas une réconciliation, parce que dans la musicale je aussi ne vois pas la scission. Il semble plus qu'Enjolras veux calmer et consoler Grantaire, et je ne l'aime pas du tout.

Encore une fois, cela dépend de la version qu'on voit. Dans la plupart, je vois la scission dans "Red and black", parce qu'Enjolras fait des efforts pour convaincre Marius d'oublier son amourette et se concentrer à la révolutions et Grantaire ne le prend pas au sérieux, mais il s'amuse à animer a Marius, ce qui, du point de vu d'Enjolras, les distrait de c'est qui est vraiment important. Cependant, Grantaire finalement va à la barricade et reste là, il lutte même (contrairement au livre, c'est vrai), et Enjolras l'apprécie.
De toute façon, j'ai vu des vidéos où il n'y a pas de réconciliation. Dans quelques vidéos, Enjolras va consoler Grantaire et celui-ci le repousse, et dans d'autres c'est Grantaire qui regarde tristement Enjolras et celui-ci le tourne le dos avec du mépris.


Oui, ce n'est pas mieux. Mais le premier n'est pas idéal aussi, a mon avis. J'entends ce que tu dis à la scission des idées, mais je pense que ce n'est pas assez pour établir ExR. Cette chanson présent Enjolras vs Marius (ou Marius le combattant contre Marius l'amoureux). Si je n'ai pas déjà une idée au ExR, je vois seulement un autre Ami qui n'est pas sérieux, qui hausse la quantité de "in-gravité" dans la chambre. Grantaire s'amuse avec Marius le rêveur, et Enjolras essay d'établir un ordre. Il n'y a pas un sens que Grantaire est désespéré pour l'acceptance d'Enjolras, ce qui est pour moi la base de son côté de la relation, et il n'y a déjà rien de son cynisme (seulement quelques indices, et seulement si on sais où les chercher).

Peut-être le characteur de Grantaire n'est pas assez prominent dans la musicale pour établir ExR. J'adore la ligne "La vie dure si peu et elle ne vaut rien / Je la brûle au feu d'un bon verre de vin" parce qu'elle montre parfaitement l'attitude de Grantaire, mais elle le fait trop tard. Cette attitude doit être établi avant qu'on commence développer ExR. Mais, une autre fois, peut-être je suis trop sévère; on ne créera jamais une musicale parfait, et je devrait être content avec ce qu'on a.
C'est tellement mystérieux, le pays des larmes. ~Le Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry

Ilargi
Posts: 64
Joined: Tue Oct 27, 2015 4:42 pm

lo

Postby Ilargi » Mon Dec 07, 2015 10:42 am

Chantefleurie wrote:L'amour de Marius est Napoléon au lieu de Patria - c'est une problème, et on doit l'améliorer. Cosette - c'est une chose éphémère. (Et, après tout, c'est la vie privée de Marius. Enjolras ne dit rien à Musichette. Enjolras voudrait que les Amis serait aussi dévoués comme lui, mais je pense qu'il accept que tout le monde ne rêve pas à révolution tout le temps comme lui.)


Chantefleurie wrote:Il n'y a pas un sens que Grantaire est désespéré pour l'acceptance d'Enjolras, ce qui est pour moi la base de son côté de la relation, et il n'y a déjà rien de son cynisme (seulement quelques indices, et seulement si on sais où les chercher).


Chantefleurie wrote:Mais, une autre fois, peut-être je suis trop sévère; on ne créera jamais une musicale parfait, et je devrait être content avec ce qu'on a.


J'adore les Amis de l'ABC, mais, malheureusement, ils ne sont pas les protagonistes du livre ni des adaptations. Normalement, c'est Valjean le personnage le plus important, et puis ceux qui sont autour de lui (sur tout Javert et Cosette). Ceux sont les personnages auxquel on consacre plus de temps dans la musicale et on ne sait presque rien des autres: suivant tes exemples, on ne sait pas que Marius est bonapartiste, qu'Enjolras aime Patria et Musichetta n'existe même pas. C'est dommage pour nous qui adorons le livre, mais j'essaie d'être compréhensive: le livre a environ 1500 pages, combien en aura le scénario du musical? 200? Dans deux heures et demie il n'y pas assez de temps pour développer tous les personnages du livre. :( Et c'est pour ça qu'on ne voit pas cette désespoir de Grantaire, car dans le livre on le voit dans plusieurs détails, mais dans la musical c'est plus difficile. J'adore moi aussi ce vers de "Souviens-toi", mais je suis d'accord il vient trop tard pour comprendre Grantaire si on ne le connaît pas d'avant. Mais, comme tu dis, si on sait chercher les indices, ils sont souvent là. :) Alors, si on n'a pas lu le livre, on peut suivre l'histoire en général, mais si on l'a lu et on prête attention aux acteurs, on se rend compte de plus de choses. C'est génial ça! :)
Si on voulait une adaptation 100 % fidèle au livre, il nous faudrait quelque chose de bien plus long qu'un film ou qu'un musical. Comme une série de télévision à plusieurs saisons! :D Et peut-être nous préférerions encore le livre! :lol:

Chantefleurie wrote:Ilargi wrote:
Tu as mentionné la barricade. La seule chose que je n'aime pas de l'attitude d'Enjolras là, c'est quand il dit à Valjean qu'il peut faire ce qu'il veut avec Javert, quelqu'un proteste et Enjolras le dit de se taire (ça ne se passe pas dans toutes les versions). Dans le livre, Enjolras demande aux autres s'ils sont d'accord, parce qu'il croit à la démocratie, et changer ça est très grave pour moi.


Je n'ai jamais vu cette version. J'en écoutais, mais je ne voulais pas le croire. Tu as raison, l'autres choses ont petits comparé à celui-ci.

Je ne me souviens pas où j'ai vu cette version, mais je vais la chercher et je te la montrerai quand je l'aurai trouvé.


D'ailleurs, Chantefleurie, je doit te dire que j'adore discuter avec toi! :D

User avatar
Chantefleurie
Posts: 81
Joined: Sat Sep 19, 2015 3:39 pm
Location: The realm of forgotten words

Re: lo

Postby Chantefleurie » Mon Dec 07, 2015 8:20 pm

Ilargi wrote:J'adore les Amis de l'ABC, mais, malheureusement, ils ne sont pas les protagonistes du livre ni des adaptations. Normalement, c'est Valjean le personnage le plus important, et puis ceux qui sont autour de lui (sur tout Javert et Cosette). Ceux sont les personnages auxquel on consacre plus de temps dans la musicale et on ne sait presque rien des autres: suivant tes exemples, on ne sait pas que Marius est bonapartiste, qu'Enjolras aime Patria et Musichetta n'existe même pas. C'est dommage pour nous qui adorons le livre, mais j'essaie d'être compréhensive: le livre a environ 1500 pages, combien en aura le scénario du musical? 200? Dans deux heures et demie il n'y pas assez de temps pour développer tous les personnages du livre. :( Et c'est pour ça qu'on ne voit pas cette désespoir de Grantaire, car dans le livre on le voit dans plusieurs détails, mais dans la musical c'est plus difficile. J'adore moi aussi ce vers de "Souviens-toi", mais je suis d'accord il vient trop tard pour comprendre Grantaire si on ne le connaît pas d'avant. Mais, comme tu dis, si on sait chercher les indices, ils sont souvent là. :) Alors, si on n'a pas lu le livre, on peut suivre l'histoire en général, mais si on l'a lu et on prête attention aux acteurs, on se rend compte de plus de choses. C'est génial ça! :)
Si on voulait une adaptation 100 % fidèle au livre, il nous faudrait quelque chose de bien plus long qu'un film ou qu'un musical. Comme une série de télévision à plusieurs saisons! :D Et peut-être nous préférerions encore le livre! :lol:


Oui, je pense que je préférerais le livre n'importe l'adaptation. :D

Ce m'a rappelé au une image amusante: http://41.media.tumblr.com/f4d26b900363 ... 1_1280.jpg

Moi, j'approuve le plus de la description de l'enseignant ;), mais tous de ces descriptions ont de la vérité (sauf le pain literalement, peut-être, mais comme une symbole de la pauvreté il est acceptable aussi). L'histoire est toutes ces choses. Il est très difficile de choisir une motif sur l'autres, et choisir les tous également n'est pas possible.

Quant à Valjean, son histoire est la structure du livre, où on attache les autres histoires pour les joindre. Mais c'est-à-dire pas que l'histoire de Valjean est la plus importante. Elle est dans la centre plus pour raisons littéraires; elle est seulement une d'un grand nombre des histoires similaires, des histoires à gens qui vivent et traitent avec la misère: Fantine, Cosette, Éponine, Gavroche, chaque de les Amis (et Enjolras particulairement), Marius, les Thenardiers - oui, eux aussi - Mabeuf, Montparnasse - il n'y a pas une fin. Elle n'est pas une histoire à Valjean, c'est une histoire sur la misère, donc on l'appelle Les Misérables, en pluriel. :)

Mais c'est mon opinion. Bien sûr qu'on peut débattre l'autre côté aussi. :)

Ilargi wrote:Ilargi wrote:
Tu as mentionné la barricade. La seule chose que je n'aime pas de l'attitude d'Enjolras là, c'est quand il dit à Valjean qu'il peut faire ce qu'il veut avec Javert, quelqu'un proteste et Enjolras le dit de se taire (ça ne se passe pas dans toutes les versions). Dans le livre, Enjolras demande aux autres s'ils sont d'accord, parce qu'il croit à la démocratie, et changer ça est très grave pour moi.

Chantefleuri wrote:
Je n'ai jamais vu cette version. J'en écoutais, mais je ne voulais pas le croire. Tu as raison, l'autres choses ont petits comparé à celui-ci.

Ilagri wrote:
Je ne me souviens pas où j'ai vu cette version, mais je vais la chercher et je te la montrerai quand je l'aurai trouvé.


Ah, merci! Mais ça va si tu ne la trouveras pas.

Ilargi wrote:D'ailleurs, Chantefleurie, je doit te dire que j'adore discuter avec toi! :D


Oui, et moi aussi! C'était un plaisir énorme discuter Les Mis et practiquer le français avec toi et Jolybean! Je pense que j'ai appris plus français en ces semaines que j'appris en l'année passée. Et je pense que nous ne devons pas finir nécessairement; si il n'est pas approprié d'écrir ici, si tu veux nous pouvons continuer avec des messages privées. :) :?:
C'est tellement mystérieux, le pays des larmes. ~Le Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry

Ilargi
Posts: 64
Joined: Tue Oct 27, 2015 4:42 pm

Re: bonjour, mes amis!

Postby Ilargi » Tue Dec 08, 2015 4:39 pm

Chantefleurie wrote:Oui, je pense que je préférerais le livre n'importe l'adaptation. :D

Ce m'a rappelé au une image amusante: http://41.media.tumblr.com/f4d26b900363 ... 1_1280.jpg
Moi, j'approuve le plus de la description de l'enseignant , mais tous de ces descriptions ont de la vérité (sauf le pain literalement, peut-être, mais comme une symbole de la pauvreté il est acceptable aussi). L'histoire est toutes ces choses. Il est très difficile de choisir une motif sur l'autres, et choisir les tous également n'est pas possible.

Je suis absolument d'accord. Et cette image est magnifique! :D

Chantefleurie wrote:Quant à Valjean, son histoire est la structure du livre, où on attache les autres histoires pour les joindre. Mais c'est-à-dire pas que l'histoire de Valjean est la plus importante. Elle est dans la centre plus pour raisons littéraires; elle est seulement une d'un grand nombre des histoires similaires, des histoires à gens qui vivent et traitent avec la misère: Fantine, Cosette, Éponine, Gavroche, chaque de les Amis (et Enjolras particulairement), Marius, les Thenardiers - oui, eux aussi - Mabeuf, Montparnasse - il n'y a pas une fin. Elle n'est pas une histoire à Valjean, c'est une histoire sur la misère, donc on l'appelle Les Misérables, en pluriel.

Je suis d'accord avec ça aussi. Je ne voulais pas dire que l'histoire de Valjean soit la plus importante, mais qu'elle a plus de poids dans l'ensemble. Mais toutes les autres sont aussi importantes... ou peu importantes, parce que, comme tu as dit, c'est une histoire de la misère et normalement on ne prête pas beaucoup d'attention aux misérables.

Chantefleurie wrote:Ilargi wrote:
D'ailleurs, Chantefleurie, je doit te dire que j'adore discuter avec toi!


Oui, et moi aussi! C'était un plaisir énorme discuter Les Mis et practiquer le français avec toi et Jolybean! Je pense que j'ai appris plus français en ces semaines que j'appris en l'année passée. Et je pense que nous ne devons pas finir nécessairement; si il n'est pas approprié d'écrir ici, si tu veux nous pouvons continuer avec des messages privées.

Bien sûr! Écrivez-moi en privé quand vous voudrez! :wink:


Return to “Introductions”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 2 guests